top of page
  • Photo du rédacteurPaul Vernet

Justin Buisson, le YouTuber designer

Dernière mise à jour : 19 déc. 2023



Déjà première question, tu peux te présenter rapidement pour celles/ceux qui ne te connaissent pas (nom, prénom, âge, taff...)?

" Salut, moi c’est Justin Buisson, j’ai 23 ans et aujourd’hui je me considère comme motion designer et YouTuber. Le motion design, c’est mon métier, c’est ce que j’exerce au quotidien dans une boîte de production, et YouTube, c’est la plateforme que j’utilise pour parler de mon métier, ou pour sortir du motion design et essayer de nouveaux supports créatifs, de nouvelles disciplines, et travailler davantage la vidéo. "



Quel est ton parcours (scolaire, post-bac) ? " Je suis allé dans un lycée général où j'ai obtenu mon baccalauréat en sciences de l’ingénieur. Après le bac, j'ai intégré l’école E-artsup à Lyon. C’est une école de design et de direction artistique qui a d’ailleurs beaucoup changé par rapport à il y a 5 ans. J'ai donc suivi un cursus de 5 années là-bas, ce qui m'a permis d'obtenir un Master en Direction Artistique & Création Digitale en septembre dernier (2022). "


Depuis quand tu penses avoir cette fibre artistique et cet attrait pour le design de manière globale que tu as aujourd’hui ?

" Pour la petite histoire, ça remonte à environ mes 12-13 ans. À l'époque, je jouais beaucoup au jeu vidéo Minecraft, que nous connaissons tous. Je m'amusais à reproduire ce que faisaient mes YouTubers préférés, alors j'ai essayé de faire la même chose. Je commentais mes gameplays, je les mettais en ligne sur YouTube, et ensuite je faisais du montage, etc. Le problème, c’est qu'à l’époque, il était extrêmement important d'avoir une introduction avec ton pseudo qui s'affiche avec de la musique, etc., avant que la vidéo ne commence.

Évidemment, je ne savais pas comment faire ça. J'ai fait appel à quelqu'un qui m'a dit que c'était payant. Bien sûr, j'avais 13 ans et je n'avais pas d'argent pour payer quelqu'un. Alors je me suis dit, "OK, je vais me débrouiller et le faire moi-même." C’est donc de là que vient ma première recherche Google, qui était "comment créer une intro", et c'est là que j'ai découvert Cinema 4D, After Effects


Ensuite, j'ai reproduit la même formule, mais avec d'autres couleurs et d'autres typographies pour des amis à moi. De fil en aiguille, j'ai commencé à ouvrir une boutique en ligne et à vendre des introductions pour 20/25 € (n'ayant aucune connaissance des tarifs à l'époque, 20/25€, c'était déjà incroyable de pouvoir les vendre). À cette époque, j'avais 14 ans, et je commençais à me faire un petit nom en me spécialisant dans les introductions Minecraft. J'avais créé un RIG 3D avec lequel je pouvais animer un personnage, du texte, et l'incorporer dans le monde de Minecraft. Toutes ces introductions étaient plus coûteuses car elles prenaient plus de temps à réaliser. C'est ainsi que j'ai acquis ma petite réputation en tant que créateur d'introductions Minecraft en ligne.

Toute cette période s'est étendue de mes 13 à mes 16 ans, je dirais. Pendant cette période, je n'ai réalisé que des introductions Minecraft. Mon pseudo à l'époque était Flowz, et j'ai réussi à me faire un nom en créant des introductions pour des YouTubers de l'époque tels que Schmockyyy, SuchSpeed, FazonHD, qui étaient assez connus dans la niche Minecraft. Toutes ces introductions sont d'ailleurs toujours disponibles sur YouTube, car j'ai créé une playlist "Nostalgie" où j'ai regroupé toutes ces introductions Minecraft. Tu verras que certaines d'entre elles ont accumulé un nombre de vues assez fou pour l'époque ! "



Comment tu définis ce que tu fais, par exemple à un proche qui n’est pas du tout du milieu ?


" Quand on me demande ce qu'est le motion design (c'est vrai que c'est un terme assez compliqué), je réponds que c'est du graphisme en mouvement. Par exemple, quand on voit une affiche dans la rue, c'est du graphisme, et mon métier à moi consiste à animer cette affiche et à raconter une histoire à travers l'animation. C'est l'exemple que je donne à chaque fois, car les affiches, ça parle à tout le monde.

En ce qui concerne ma chaîne YouTube, j'explique que je me filme, je raconte une histoire, et je partage mon métier en essayant de le vulgariser. "

Tu avais annoncé, après avoir fini tes études à E-artsup, que tu te lançais en freelance. Ça change radicalement ton «mode» de vie de passer d’étudiant à freelance ?

" Exactement, je suis devenu freelance après avoir terminé mes études en septembre 2022. Ça n'a pas changé grand-chose dans ma vie pour deux raisons : premièrement, je travaillais déjà depuis chez moi pendant mes études, donc ça n'a pas changé maintenant. Deuxièmement, j'ai signé un contrat de prestation (freelance) avec la société Behind the Skills, où j'ai effectué une alternance il y a deux ans, et où je travaille en motion design, captation vidéo, un peu de 3D et beaucoup de montage. Cette activité représente la moitié de mes revenus.


L'autre moitié de mes revenus et de mon temps est consacrée à YouTube. Encore une fois, ça n'a pas vraiment changé mon mode de vie, car en tant qu'étudiant, j'étais déjà en alternance et travaillais sur YouTube à côté. Lorsque je suis devenu freelance à la fin de mes études, j'ai continué de la même manière, avec moins de cours et devoirs, ce qui m'a donné plus de temps pour mes activités. Mon métier me permet également de me déplacer. J'ai d'ailleurs passé les six derniers mois à Berlin, et ça a très bien fonctionné. Avec mon ordinateur depuis un autre pays, je n'ai rencontré aucun problème. "


Qu’est-ce que tu conseillerais à un jeune qui sort d’études et qui veut se lancer en freelance ?


" La fameuse question! Pour répondre à cette question, je me permets de caler ma propre pub, j’ai sorti une vidéo qui traite le sujet du freelancing de fond en comble.

Dans cette vidéo là, j’ai invité 6 freelances (qui ont des niveaux d’expériences différents) avec lesquels on aborde les points les plus importants: l’argent, comment trouver des clients, comment gérer sa comptabilité, l’impact sur la santé mentale…



Il y a normalement la réponse à 95% des interrogations sur le sujet, les 5% restants se découvrent en apprenant de soi-même, en se renseignement sur le sujet, en faisant des erreurs, il n’y a pas de tuto ultime de la vie. Ces 5% représentent l’inconnu, on ne peut malheureusement pas tout apprendre, c’est à nous de nous tromper et de découvrir, j’espère quand même que cette vidéo répond à un maximum de questions. "


La plupart des gens te connaissent grâce à ton taff de création de contenu sur les réseaux et notamment sur Youtube. Comment tu organises tes activités sur Youtube et tes activités de freelance ?

" Ma semaine typique s’organise comme ça :


- 3 journées avec mon client (lundi, mardi et mercredi) avec qui je peux faire des tournages, du montage, du motion, ça évolue toutes les semaines et je connais à l’avance le planning, donc ça c’est bien pratique.


- Ensuite le jeudi et vendredi (et souvent le week-end), je travaille sur mes projets persos qui me permettent de sortir de ma routine pour laisser plus de place à la créativité, je considère YouTube comme un échappatoire. Sur mon temps consacré à YouTube, je peux faire du script, des tournages, de la recherche d’idées, mais aussi parfois me reposer. C’est super important de rien faire parfois, juste se reposer, je peux me le permettre donc j’en profite. Ça me permet aussi de me balader, de faire des expos, de m’inspirer tout simplement. L’inspiration peut tomber n’importe où et n’importe quand et peut tout débloquer. Je suis ensuite souvent excité de travailler sur ça, même le week-end. "

D’ailleurs, comment/quand tu t’es lancé sur Youtube et quelles sont tes inspirations sur la plateforme ?


« Comme je disais avant, mes passions pour le design et pour YouTube sont très liées. J’ai eu la fameuse chaîne YouTube Flowz, qui est maintenant devenue JUSTIN BUISSON, c’est toujours la même depuis 2013. J’ai ensuite eu un nombre incalculable de chaînes YouTube Minecraft qui avaient à chaque fois leur petit succès, mais je ne continuais jamais le projet. J’avais toujours besoin de recommencer des projets à zéro. Donc à la base, j’ai commencé YouTube pour imiter mes YouTubers préférés. Maintenant, au fil du temps, je ne consomme plus les mêmes contenus, évidemment, et mes inspirations ont beaucoup évolué. Mes inspirations actuelles peuvent venir de n’importe où. Ça peut venir d’une vidéo du Grand JD (sa réalisation, son storytelling…), d’une vidéo tech de Marques Brownlee (vidéaste anglophone), d’une vidéo de Ryan Trahan (vidéos humoristiques) ou même de Squeezie avec ses concepts. »

Justin explique également que ses abonnements sur YouTube sont publics, et qu’il regarde et respecte chacun de ces YouTubers. On peut aussi voir à travers ses abonnements ses différents centres d’intérêts et constater à quel point il s’inspire de nombreux domaines différents, allant du domaine de la mode par exemple avec Flub et Supraw, au domaine de la musique avec Grunt et Orelsan, en passant par la vidéo et la tech.


Tu te considères plus comme youtuber, motion-designer/ créatif ou les 2 ?


" C’est une question compliquée parce que je suis justement dans une phase de transition: soit je me mets à plein temps sur YouTube et je partage mon métier de motion designer à travers différents concepts, soit je reste dans ce 50:50 que j’ai expliqué avant, donc 50% de mon temps avec des vrais clients et 50% sur YouTube. Cela me permettrait de rester dans la « réalité » du terrain tout en lâchant prise avec YouTube et en me permettant de créer plus librement.

Le problème si je passe en full YouTube, c’est que j’ai peur de ne plus être à la page, de faire du motion design comme on en faisait en 2018 et non en 2023. C’est cette peur qui me fait rester dans le monde professionnel pour le moment, pour ne pas être déconnecté et devenir obsolète dans 3 ans. Je sais qu'actuellement je pourrais me lancer à temps plein sur YouTube, mais j’hésite car j’aimerais garder un pied dans le monde du design pur. C'est ma problématique du moment. Je me considère donc aujourd'hui comme les deux. "


Question plus axée créa: quel est le logiciel que tu préfères ?


" La réponse va peut-être t’étonner, car la logique voudrait que je

réponde After Effects, mais je crois que mon logiciel de montage préféré de toujours, c’est Premiere Pro (Ça pourrait d’ailleurs être DaVinci Resolve, je ne suis pas spécialement attaché à Premiere Pro). On peut absolument tout faire avec ce logiciel. J’ai toujours aimé publier des vidéos, raconter des histoires, avoir des retours dessus, donc mon logiciel créatif préféré de tous les temps est un logiciel de montage. Ce serait me mentir à moi-même de dire que c’est After Effects. "

Adobe Premiere Pro
Adobe Premiere Pro

Quelle est ta création préférée ? " Je pense que mon projet préféré, c'est le OFFF Festival à Barcelone, qui est un projet fictif que nous avons réalisé à E-artsup, en collaboration avec Erika Garcia, Aurélien Thomas et Louis Vigreux. Je pense que ce motion remplit toutes les cases, et je trouve qu'il y avait une symbiose parfaite dans le groupe, toutes les compétences se complétaient. Louis était spécialisé dans les croquis sur ce projet, il a aidé à la conception des villes. Erika était l'illustratrice de l'équipe, elle a aidé à comprendre les formes et à en créer de nouvelles sur Illustrator, tandis qu'Aurélien et moi-même étions spécialisés dans l'animation, c'est nous qui avons animé les villes. Ce projet, c'est pour moi l'exemple parfait où chaque membre de l'équipe a pu ajouter sa pierre à l'édifice. Le résultat final est à la hauteur de notre investissement dans ce projet, et on est trop contents. Encore aujourd'hui, avec son style isométrique noir et blanc, ses contours et ses touches de couleurs, il est assez intemporel, pourtant il date de 2019.



C’est aussi pour moi le reflet de l’idée que ton niveau en motion design ne reflète pas le résultat final. Tu peux avoir un niveau intermédiaire et réaliser un excellent motion. C’est vraiment l’idée, le concept et la façon de faire qui priment, et pas seulement ton niveau technique, même si la technique peut aider, évidemment. "


Tu as lancé une émission Bobine avec Louis Vigreux il y a bientôt 2 ans, est-ce qu’on peut espérer un retour de l’émission prochainement ou le projet est fini?


" L’émission en direct « Bobine » avec Louis Vigreux était à la base un projet de rendu de mémoire. Le premier épisode avec Supraw était en fait mon rendu de mémoire de mon Master. Étant dans une école de design, nous étions assez libres sur les supports créatifs. Nous avons donc rendu une direction artistique, un concept d’émission et un épisode pilote (avec Supraw donc). Le projet a tellement plu (avec un pic à 650 viewers, je crois, c’est énorme pour moi et surtout sur un sujet relativement niche comme le design) que nous avons décidé de continuer le projet à côté de nos boulots respectifs. Ce projet avec Louis était très cool, car encore une fois, c’était un partage de connaissance. Chacun avait son rôle, moi j’étais plus sur la partie communication et la trame de l’épisode, et Louis était plus sur la partie technique. Nous avions également quelqu’un à la régie et une photographe à côté.



Pourquoi le projet s’est arrêté ?


Déjà, l’envie disparaissait petit à petit du côté de Louis comme du mien, nos chemins se séparaient petit à petit. Lui était de plus en plus concentré sur ses propres projets, et au final, le projet Bobine bénéficiait plus à moi qu’à Louis, car pour moi, ça faisait partie de mon activité principale, donc j'augmentais mon audience, ma réputation, etc. Louis, dans cette histoire, n'y gagnait plus grand-chose, puisqu'à ce moment-là, il n'était pas payé. À un moment donné, cela devenait presque une obligation pour lui, car préparer l’émission, une chronique, tout cela lui prenait beaucoup de temps, et il le faisait gratuitement. De plus, les émissions étaient tournées chez Louis, ce qui pouvait être un peu contraignant, surtout que nous monopolisions tout son appartement une fois par mois, ce que je comprends complètement. Louis m’a donc dit qu’il était d'accord pour continuer, mais que ce serait bien de trouver un local, ce que je conçois tout à fait.


Je me suis donc mis à la recherche de locaux, à un prix raisonnable, car nous avions un sponsor par épisode qui aurait pu nous permettre de financer ça, mais ce n'était pas non plus la folie. J'aurais bien aimé que ce local devienne aussi mon lieu de travail, mais au final, nous n'avons pas trouvé, et ensuite, nous sommes partis à Berlin. Ce sont les raisons pour lesquelles le projet Bobine est en stand-by.

Je n’ai aujourd’hui plus énormément de contact avec Louis, nous sommes chacun partis dans nos directions, il n’y a aucun problème. Nous n’avons plus spécialement d’affinités, c’est comme ça, c’est la vie. Si cette émission devait revenir, elle reviendrait sous une autre forme, et peut-être en différé, je pense. En tout cas, ce principe d’interviewer des personnalités du design va revenir, je peux même lâcher une petite exclu. J’ai l’idée de partir à la rencontre de designers à vélo! L’idée, ce serait de parcourir un certain nombre de kilomètres à vélo à travers plusieurs pays, et à chaque étape à laquelle je m’arrête, ce serait pour interviewer une personnalité du domaine ou un designer. Pour ce projet, j’aimerais être sponsorisé par une marque qui me fournirait tout le matériel de vélo disponible, comme Décathlon par exemple. À voir pour la date de ce projet, peut-être courant 2024-2025. Ça serait une nouvelle façon de présenter Bobine.

J’ai quand même une plus grande envie à côté de tout ça, ça serait de créer un festival sur le design, un peu comme le OFFF, version francophone, à Lyon par exemple, plus précisément à H7. J’aimerais beaucoup les contacter pour qu’on crée un festival ensemble. Je pense que ça pourrait être trop cool. Tu prends ton ticket et tu as 2 jours avec différentes scènes ouvertes, où des designers parlent de leurs projets, etc. Ce sont des projets auxquels je pense assez souvent ! " Dernière question ,est-ce qu’on peut espérer un Justin full Youtube à l’avenir ?


" Comme j’ai dit dans une précédente question, j’ai peur de devenir une sorte de caricature et de créer des designs ringards, d'avoir un peu ce syndrome du prof. Malgré tout, un Justin à plein temps sur YouTube est envisageable, peut-être même une année test pour 2024, et faire le bilan en fin d’année… " -------------------------------------------------------------------- Un grand merci à Justin Buisson , retrouvez-le sur ses réseaux!





253 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page