top of page
  • Photo du rédacteurPaul Vernet

De Basquiat à Kanye West en passant par Andy Warhol, l’incroyable vie de George Condo

Né en 1957 à Concord, dans le New Hampshire, George Condo est un artiste peintre célèbre pour avoir collaboré avec notamment Keith Haring ou encore Kanye West, sur les pochettes de son album "My Beautiful Dark Twisted Fantasy". Après sa scolarité, il se plonge dans l'histoire de l'art et la théorie musicale à l'université du Massachusetts à Lowell. Par la suite, il déménage à Boston chez son frère pendant deux ans, travaillant dans un atelier de sérigraphie et rejoignant le groupe de musique The Girls. Au début des années 1980, lors d'une représentation à New York avec son groupe, il fait la connaissance d'un certain Jean-Michel Basquiat, alors membre du groupe Gray, qui assurait la première partie du spectacle de Condo dans une boîte de nuit.


George Condo & Andy Warhol
George Condo & Andy Warhol

La rencontre avec Andy Warhol & Keith Haring

Entre 1981 et 1983, George Condo réalise ses premières expositions et fait la connaissance d'Andy Warhol en travaillant dans sa célèbre Factory, un atelier d'artiste créé par Warhol lui-même près de deux décennies auparavant. Après un passage à Los Angeles et en Allemagne, Condo retourne à New York, où il expose dans plusieurs galeries. C'est lors de ces expositions que Keith Haring découvre son travail. Peu de temps après, Condo et Haring se rencontrent, développent une amitié, et collaborent ensemble, notamment sur l'œuvre intitulée "Dancing to Miles".



Le "réalisme artificiel"

À propos de son œuvre, il invente le concept de “réalisme artificiel”, qui se caractérise par une représentation de la réalité déformée par les différents états psychologiques de nos esprits. C’est à la fin des années 1980 que Condo définit son art de cette manière, lorsque quelqu’un lui demande son style. En résumé, il retranscrit de manière réaliste ce qui est artificiel. Il affirme, dans le média Our Choices Art : "L'humanité a toujours été le sujet principal de mon travail".


Le début d'une histoire entre Kanye et Condo

Nous sommes maintenant en 2010, le rappeur déjà bien en place Kanye West travaille sur son 5ème album solo, “My Beautiful Dark Twisted Fantasy”, 2 ans après avoir sorti son mythique “808s and Heartbreak”. Kanye rencontre Condo à l’occasion de la projection du court-métrage du single du projet “Runaway”, en octobre 2010. Déjà connaisseur de son travail, Ye veut absolument collaborer avec lui sur la pochette de son prochain projet, tandis que Condo, lui, ne connaissait pas le rappeur.



Plus tard, les deux artistes se rejoindront dans l’atelier de Condo à NYC, à écouter la musique de Kanye, et commenceront le travail des pochettes devenues mythiques. Après 8 peintures réalisées, Kanye décida d’en choisir 5, dont une qui sera censurée pour des questions commerciales. Plus tard, à l’occasion d’une interview avec le New York Magazine, il déclare : “Kanye West m’a dit qu’il recherchait quelque chose qui serait interdit.”

Parmi ces pochettes, on retrouve alors la mythique peinture “Ballerina” sur laquelle on aperçoit une ballerine avec une moustache portant un verre de vin, ballerine qui reviendra dans le clip du single “Runaway”. En plus de celle-ci, on retrouve “The portrait” qui représente le portrait de Kanye à la manière cubiste de Condo, qui représentent les différentes personnalités du rappeur sulfureux, “Head with a sword”, “Crown and sword” et enfin “Naked Sphinx straddling Kanye” représentant Kanye ayant un rapport sexuel avec un phoenix nu, qui est un personnage central du court-métrage de “Runaway” également. Après avoir été interdite aux États-Unis, la cover a dont été pixellisé pour cacher le propos, ce qui permettra à l’album de ce vendre. Opération réussie puisque l’album cumulera plus de 500 000 ventes en 1ère semaine et se hissera à la 1ère place des charts.



À propos de sa collaboration avec le peintre, Kanye West déclare sur MTV News : “Que ce soit moi ou Condo, on s’est tous les deux véritablement exprimés, avec notre vision des choses, sans se baser sur ce que la société ou la culture nous dictait, mais sur ce qui était vrai dans nos cœurs”.


Plus récemment, c’est avec le rappeur texan Travis Scott qu’il a collaboré, en réalisant la pochette du single “FRANCHISE” et l’affiche de sa tournée “Circus Maximus Tour”.



32 vues2 commentaires

2 Comments


Mister Japan
Mister Japan
Jan 07

Très chaud


Like
MEDIAMOURE
MEDIAMOURE
Jan 07
Replying to

Il est fort, très fort

Like
bottom of page